Il s'agit ici seulement de rappeler quelques données comparatives des données macro-économiques par pays. On sait bien qu'elles sont fort éloignées des jugements portés par les Français (et aussi les autres) sur leur situation et son évolution. Mais elles permettent tout de même de "jauger" les économies les unes par rapport aux autres, et ne devraient pas être complètement absentes des débats en cours sur l'emploi, le pouvoir d'achat et le niveau de vie.

Depuis la fin de la guerre mondiale, une course de rattrapage est engagée par les pays industriels avec les Etats-Unis.

Si l'on prend le produit national par habitant, et si on met les Etats-Unis à la base 100, on trouve les variations suivantes pour la France, le Royaume-Uni et le Japon (les chiffres allemands sont moins cohérents en raison de la réunification qui a fait baissé la moyenne du pays).

Par rapport aux Etats-Unis, la France avait opéré un rapprochement spectaculaire en 20 ans (1960 – 1980), le Japon plus encore[1]. Ensuite tous les pays cités ont relativement reperdu du terrain par rapport aux Etats-Unis, étant entendu que la richesse par personne a augmenté partout. En gros la plupart des pays ont doublé leur production par tête : entre 1960 et 1988 (USA), entre 1960 et 1995 (UK), entre 1960 et 1978 (France).

Pour la France, les "trente glorieuses" - qui en réalité été vingt - ont été spectaculaires, mais depuis 1980 la progression est moins nette, alors qu'elle a été très forte aux Etats-Unis surtout après 1990 jusqu'à cette année, en dépit de deux chocs.

L'évolution la plus notable est celle du Japon qui après une montée rapide pendant 20 ans avance désormais plus lentement que les autres pays industrialisés. Si on considère le produit national par personne employée, il a toujours été, depuis la fin de la guerre mondiale, plus fort aux Etats-Unis que partout ailleurs. En 1960, 38 168 en dollars (constants 2002) aux Etats-Unis et en 2006, 81 454. Aux mêmes dates, on trouve 21 704 et 79134 en France, 24 126 et 65 684 en UK, 10 719 et 44 831 au Japon.

On voit bien au travers de ces données, qui ne sont que des "moyennes", et donc peu parlantes pour chaque personne, que nous participons à une évolution générale. On voit aussi que depuis 1980 nos avancées sont nettement moins spectaculaires, par rapport à d'autres pays, qu'elles l'avaient été auparavant. Il est vrai qu'avant 1980 nous vivions une marche forcée pour rattraper les retards de croissance alors que depuis, si notre produit par personne employée n'a pas baissé, au contraire, nous avons le plus faible chiffre de personnes en âge de travailler en activité réelle.

Notes

[1] Tiré de données du Département du Travail américain (Bureau of Labor Statistics), 11 juin 2007