Aller au texte | Aller au menu
Contact | Plan du site |
www.debateco.fr
Espace Presse
Accueil / Diagnostics et propositions / Enseignement supérieur
Ajouter cette page aux favorisImprimer cette pageDiminuer la taille du texteAgrandir la taille du texte

PropositionsChiffres ClésEnjeuxEclairages internationauxEn bref
 

Enseignement supérieur : propositions

Dotations financières insuffisantes, visibilité internationale médiocre, taux de chômage élevé chez les jeunes diplômés : l’enseignement supérieur de notre pays traverse une crise d’autant plus profonde qu’il est soumis à une compétition internationale qui va en s’intensifiant.

Deux principes doivent inspirer sa réforme : une remise à plat de son organisation et de son financement ; la recherche d’une meilleure adaptation aux besoins du marché de l’emploi.

Proposition 1 : promouvoir des universités plus autonomes, mieux dotées et plus compétitives

  • Donner aux universités volontaires une véritable autonomie en confiant un rôle exécutif à leur président, élu par un conseil restreint indépendant des personnels et des étudiants ;

  • Élargir l’assiette de leur financement en encourageant fiscalement les contributions des entreprises et des particuliers ;

  • Permettre aux universités d’instaurer des droits de scolarité significatifs sous réserve de la mise en place d’un système d’aides et de prêts qui assure à tout jeune qui en a les capacités de poursuivre des études supérieures ; 

  • Susciter une initiative européenne pour créer un réseau d’universités d’excellence.

Pour aller plus loin

 

Proposition 2 : généraliser l’alternance pour une meilleure insertion professionnelle

  • Rendre les formations technologiques courtes (IUT, BTS) à leur vocation d’origine d’accueil des bacheliers technologiques et professionnels, tout en facilitant la possibilité pour leurs meilleurs étudiants de poursuivre leur formation à l’université ;

  • Généraliser l’alternance en dernière année des cycles de Licence et de Master ;

  • Accroître significativement l’effort de formation continue pour préserver l’employabilité à tout âge.

Pour aller plus loin

 

Réagir
( * Veuillez saisir les caractères visibles )


Les réactions

5. jeudi 18 janvier 2007, 18:57 Fincker

Rendre les Universités autonomes est une excellente proposition; encourager l\\'alternance l\\'est aussi. Permettez-moi de poser trois questions: - Est-ce que l\\'autonomie ira jusqu\\'à la possibilité de choisir ses étudiants? - Est-ce que l\\'autonomie ira jusqu\\'à constituer des ensembles lisibles? Qui comprend ce que Paris 1 et Aix Marseille 3 veut dire, alors que les \\"marques\\" Sorbonne, Polytechnique et Harvard sont associées à une idée d\\'excellence? - Enfin, quid de la dualité Grande Ecole/Université? N\\'est ce pas un handicap pour nos Universités que de subir cette concurence dans la formation des élites? Ne pourrait-on pas, à l\\'instar de certaines Universités anglo-saxones, y intégrer nos écoles tout en leur laissant une grande autonomie?

4. mardi 30 janvier 2007, 10:13 pitch

bravo, ces mesures sont vraiment nécessaires pour l'avenir de notre pays.

3. mardi 30 janvier 2007, 14:50

Surtout ne pas laisser les grosses entreprises entrer dans l'université.Indépendance par rapport à ce monde libéral.

2. mercredi 07 février 2007, 15:46 xavier

le droit de faire des dons aux universités; cela represente une part non negligeable des ressources des universités aux etats-unis on est toujours reconnaissant en tant qu'ancien eleve. plus generalement il faut promouvoir l'autonomie financiere des universités pas seulement au niveau de la direction, en leur laissant la capacité d'accueil de gestion et de developpement de pepinieres de start-ups et d'autres sociétés ayant un haut niveau de recherche: la connaissance doit circuler.

1. samedi 23 juillet 2011, 09:38 wigs sale

wigs sale [url=http://www.wigsale.org/]wigs sale[/url] http://www.wigsale.org I wish you have a wonderful day!

Haut de page | Crédits et copyrights | Mentions légales | Flux RSS