Aller au texte | Aller au menu
Contact | Plan du site |
www.debateco.fr
Espace Presse
Accueil / Diagnostics et propositions / Retraites
Ajouter cette page aux favorisImprimer cette pageDiminuer la taille du texteAgrandir la taille du texte

PropositionsChiffres ClésEnjeuxEclairages internationauxEn bref
ItalieAllemagnePays-BasEtats-Unis

Allemagne : consolidation du régime de base et essor des régimes complémentaires

Le système allemand présente des similitudes avec le système français : il repose pour l'essentiel sur un régime obligatoire, organisé sur une base professionnelle. La couverture complémentaire, assurée par des régimes facultatifs ou par la prévoyance individuelle, y occupe une place mineure mais appelée à se développer, tandis que les régimes complémentaires d'entreprise, instaurés volontairement par certains employeurs, concernent un peu plus de 40 % des salariés du secteur privé.

Une réforme engagée dès la fin des années 1980


Dès 1989, les Allemands modifient leur système pour ralentir la croissance des dépenses et en assurer l’équilibre financier :

  • Principale mesure, à partir de 1992 : la modification des règles d'indexation des prestations (des salaires bruts aux salaires nets). L’âge à partir duquel les assurés peuvent liquider leur pension est également progressivement augmenté.
  • A partir de 1997, des mesures supplémentaires sont votées afin d’augmenter les ressources des régimes publics et de ralentir la progression des dépenses. Les différents dispositifs de départs anticipés à la retraite sont ainsi supprimés.

La montée en puissance des régimes complémentaires

Par ailleurs, l'Allemagne s'oriente vers :

  • Un recul de l'âge de départ à la retraite. En contrepartie, les hausses de cotisations envisagées d'ici 2030 sont plafonnées afin de ne pas alourdir davantage un coût du travail déjà élevé.
  • Une diminution du taux de remplacement du régime public. Elle sera compensée par la montée en charge de dispositifs d'épargne retraite facultative, constitués dans le cadre des entreprises ou à titre individuel (via des aides fiscales ou budgétaires au bénéfice des adhérents).

Les différentes mesures prises devraient permettre d'assurer l'équilibre financier du système de retraite allemand à l’horizon de 30 ans.

Réagir
( * Veuillez saisir les caractères visibles )


Les réactions

Trait de plume
A suivre... 31/07/2007
Haut de page | Crédits et copyrights | Mentions légales | Flux RSS