Aller au texte | Aller au menu
Contact | Plan du site |
www.debateco.fr
Espace Presse
Accueil / Diagnostics et propositions / Enseignement supérieur
Ajouter cette page aux favorisImprimer cette pageDiminuer la taille du texteAgrandir la taille du texte

PropositionsChiffres ClésEnjeuxEclairages internationauxEn bref
Les dépenses en faveur de l'enseignement supérieurLes étudiants en FranceInvestissements en économie de la connaissance

Investissements en économie de la connaissance

1. Economie de la connaissance : la France mal positionnée

L’Europe, et la France en particulier, sont en retard dans la nouvelle économie de la connaissance et investissent nettement moins que les Etats-Unis.



2. Un net sous-investissement en R&D

L'effort de recherche en France demeure insuffisant, notamment par rapport aux Etats-Unis et aux pays scandinaves.



3. Une tendance orientée à la baisse

Malgré le développement de l'économie de la connaissance, l'investissement de la France dans la R&D a tendanciellement décru depuis 1993.



4. Une recherche privée peu dynamique

L'effort de recherche publique en France est comparable aux autres pays. En revanche, la part de la recherche assumée par les entreprises privées est sensiblement plus faible.



Réagir
( * Veuillez saisir les caractères visibles )


Les réactions

2. dimanche 26 mars 2006, 00:09 Boulgakof

Vous pourriez rajouter le nombre de brevets déposés par les français.

1. mardi 30 mai 2006, 17:22 James Arly

Je remarque que les italiens sont encore plus "mauvais" que nous ! Ils sont pourtant les rois incontesté de la "débrouille". Il n'y a pas non plus l'Espagne (ni aucun "tigres d'asie") : Son économie explose pourtant avec un taux de croissance à deux chiffres ! N'y aurait-il aucun rapport avec les dépenses R&D ?

Haut de page | Crédits et copyrights | Mentions légales | Flux RSS