Aller au texte | Aller au menu
Contact | Plan du site |
www.debateco.fr
Espace Presse
Accueil / Diagnostics et propositions / Marché de l'emploi
Ajouter cette page aux favorisImprimer cette pageDiminuer la taille du texteAgrandir la taille du texte

PropositionsChiffres ClésEnjeuxEclairages internationauxEn bref
 

41,6% des chômeurs en France le sont depuis plus d'un an (contre 18,9% en Suède).

37,1% (contre 50% pour la moyenne des pays de l'OCDE) : c'est le taux d'emploi des 55-64 ans en France en 2005.

29,5% : c'est le taux d'emploi des 15-24 ans en France contre 66,2% aux Pays-Bas.




En matière d’emploi, la France compte parmi les plus mauvais élèves de la classe européenne :

  • Le taux de chômage reste proche de 10% et n'est pas passé en dessous de 8% depuis vingt ans ;
  • Le chômage de longue durée en France est nettement supérieur à la moyenne des pays industrialisés. Il touche particulièrement les jeunes et les travailleurs non qualifiés.

Si le manque de dynamisme de la croissance économique de ces quinze dernières années explique partiellement le faible nombre de créations nettes d’emplois en France, elle n’est toutefois pas la seule explication.  Ainsi, avec une conjoncture économique assez similaire, certains de nos partenaires comme les Pays-Bas ont réussi à faire baisser significativement le chômage structurel.

Le haut niveau de protection de l'emploi en France peut également expliquer une partie du chômage de masse. Pourtant, les salariés ont un sentiment d'insécurité plutôt plus marqué que dans les autres pays d'Europe. Et pour cause : la probabilité de retrouver rapidement un emploi après un licenciement est bien plus faible qu’au Danemark, au Royaume-Uni ou encore aux Etats-Unis.

Pendant les années 1990, la réduction du coût du travail par des allègements de charges massifs sur les bas salaires a été, en France, l'axe privilégié des politiques de l'emploi. Si elle n'a sans doute pas été inutile, cette stratégie ne peut toutefois pas, à elle seule, résorber le chômage de masse.

 

L'examen des stratégies mises en œuvre chez nos partenaires suggère quelques pistes complémentaires, comme le développement des dispositifs d'accompagnement et de formation des chômeurs et, surtout , l'assouplissement du marché de l’emploi, dont les rigidités peuvent constituer, pour les entreprises, des freins à l’embauche. Le modèle danois de "flexisécurité", qui conjugue prestations généreuses, services d'aide au retour à l'emploi et souplesse pour les employeurs constitue à cet égard une alternative intéressante.



Réagir
( * Veuillez saisir les caractères visibles )


Les réactions

48. lundi 27 mars 2006, 14:51 globule

36% des francais pensent que la libre entreprise est l'avenir ( contre 74%des chinois,71% des allemands). autre étude les francais se placent à la 14ème place pour l'évaluation de QI en Europe ! le rapprochement est édifiant. suis je un "déclinologue"?

47. mercredi 05 avril 2006, 16:44 Daniel MARTIN

Voir mon étude "Chômage : savoir et agir" http://perso.wanadoo.fr/dm01/Cours/Lutte-Chomage.htm

46. jeudi 06 avril 2006, 11:59 Laurie

Du bon usage des pourcentages : lorsque l'on dit que le taux d'emploi des jeunes de 15-24ans en France est de 29,5%, est ce que l'on tient compte 1° du fait que la scolarité est obligatoire jusqu'à 16 ans, 2° que beaucoup sont encore dans le système scolaires ou universitaire dans cette tranche d'âge? Est-ce le cas aux Pays-Bas??? SVP un peu de rigueur dans les chiffres pour être un peu moins pessimiste et déclinologue...

45. vendredi 07 avril 2006, 11:48 Arly James

Non camarade "Globule". C'est une étude très sérieuse faite par une université du Maryland (je crois). Je crois surtout que les "déclinologues" sont du côté des assistés, jeunes ou moins jeunes, du système de couverture sociale. Nous les avons "maternés" pendant deux générations : Ca laisse des traces ! Je suis parti de ces gens, jetés après usage et bons et loyaux services, de façon anticipée ! J'aurai pu vivre des couvertures sociales sans aucun problème : C'est assez facile en France ! Je n'en ai pas voulu, bien que je sois partisan du moindre effort, mais parce que j'avais peur de m'ennuyer ! Voilà le fond du problème : L'ennui étant la mère de tous les vices, une fois qu'on y a mis le doigt, il est difficile de s'en défaire ! C'est la rançon de notre beau modèle social : A force d'éduquer les masses dans l'ignorance, à force de leur dire qu'on s'occupe de leur bonheur (Mais que fait le gourvenement ? dès qu'il pleut ou qu'il fait trop chaud) ils en oublient de se prendre en charge ! Les veaux ont grandi : Ils sont devenus des boeufs et nos gouvernants des vachers !

44. jeudi 13 avril 2006, 10:22 Fifi

Bonjour à tous, Une remarque pour Daniel MARTIN. J'ai visité http://perso.wanadoo.fr/dm01/Cours/Lutte-Chomage.htm#_Toc132611900 Je commence à lire :... On voit sur le graphique précédent que : § L'Irlande (dont le taux de chômage était constamment supérieur au nôtre depuis 1981) nous a rattrapés en 1986, à l'occasion d'une période de croissance mondiale, et fait bien mieux que nous depuis, 2 fois mieux depuis 2001. Et ce graphique oublie de nous dire que l'Irlande nous a aussi rattrapés et dépassés sur le plan du niveau de vie, mesuré par le PIB par habitant. ... Puis je compte environ 200 fois le terme PIB utilisé dans le texte. ... Je cherche d'autres indicateurs du niveau de vie :IDH = 0 ; IPH = 0. Classement IPH-2 des pays développés sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Classement_IPH_des_pays%2C_2000 Donnez moi envie de vivre dans un pays de forte croissance et de taux de chomage bas comme les états-unis, l'angleterre ou l'Irlande. Une autre remarque : le taux de chomage selon le BIT: Chômeur au sens du BIT Unemployed (ILO definition) Retour à "Chômeur" Définition En application de la définition internationale adoptée en 1982 par le Bureau international du travail (BIT), un chômeur est une personne en âge de travailler (15 ans ou plus) qui répond simultanément à trois conditions : - être sans emploi, c'est à dire ne pas avoir travaillé, ne serait-ce qu'une heure, durant une semaine de référence ; - être disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours ; - chercher activement un emploi ou en avoir trouvé un qui commence ultérieurement. source : http://www.insee.fr/fr/nom_def_met/definitions/html/chomeur-au-sens-du-bit.htm

43. vendredi 14 avril 2006, 15:45 knd

Deux remarques : - Le sondage du Washington Post sur la soi-disante aversion des Français pour l'économie de marché est à relativiser. Une précédente étude montrait *au contraire* que les Français croyait davantage que les Allemands à l'idée que "la recherche du profit est positive pour la société". Voir sur ces sondages l'article : href="http://ceteris-paribus.blogspot.com/2006/03/anticapitalistes-primaires-tendance.html - Comparer le QI de différents pays (européens ou non) n'a pas vraiment de sens puisque par construction les tests de QI sont destinés à être adaptés à la langue, à la culture, etc de façon à obtenir une moyenne de 100 dans une population normale. Par ailleurs, ces résultats n'ont fait l'objet d'aucune publication dans un journal scientifique. Et fussent-ils vrais, ils n'ont pas de valeur scientifique. Pour plus d'informations, je vous renvoie aux propos de M. Duyme : http://tf1.lci.fr/infos/sciences/0,,3293664,00.html

42. lundi 24 avril 2006, 17:23 Arly James

Merci pour tes précisions KND. Tu as sans doute raison. De toute façon, on fait dire ce qu'on veut à des chiffres (Je le sais : c'est une partie de mon métier de redresseur d'entreprises). Quant aux sondages, naturellement qu'ils sont douteux puisque c'est Jospin le prochain Président pour 2002 ! Toute le monde te le dira : Tout dépend de la question posée et de l'environement immédiat. N'as-tu jamais signé une pétition à la c... pour les bébés phoques ou le traitement inhumain des animaux ou des plantes OGM ? Non contre, je ne sais plus... De toute façon, demain ça changera sans aucun problème : Arf ! JA.

41. vendredi 28 avril 2006, 09:56 Débat 2007.fr

A Laurie : vos remarques sont justes. Le taux de chômage des jeunes, en France, est l'un des plus élevés de l'OCDE (22,8% en 2005), mais cet indicateur ne signifie pas que près d'un quart des jeunes sont en situation de recherche d'emploi. Le taux de chômage se calcule en effet par rapport à la population active. Or, ainsi que vous le soulignez, le taux d'activité des 15-24 ans est faible car les jeunes Français restent longtemps dans le système scolaire. Si l'on rapporte le taux de chômage à l'ensemble de la population âgée de 15 à 24 ans (et pas seulement à la population active dans cette tranche d'âge), on obtient un résultat (7,9%) proche de la moyenne européenne (7,5%). En revanche, il y a un vrai problème d'insertion professionnelle pour les jeunes sans qualification. Le taux de chômage des sans diplôme de moins de 25 ans est de 47%...

40. mardi 02 mai 2006, 11:04 Arly James

Merci, camarade Blog débat 2007 ! Mes "ploucs" de cousins Corsi, z'avaient déjà fait la remarque bien avant que les "bourges de parigot" ne cessent leur mouvement de contestation pour cause de vacances scolaires. Conclusion de mes "autonomistes" : A Paris, ils ne savent même pas compter !" Qu'ils retournent donc à l'école...

39. jeudi 01 juin 2006, 21:50 Antoine

Bonjour à tous, je suis lycéen, et ais activement luté contre le CPE. Non pas comme, je vous l'accorde, un nombre non négligeable de personnes, qui ce sont laissés embarquées dans un mvt de mass, et de "vacances anticipés", mais réellement car je trouvait ce projet assés révoltant. Bon, j'en viens au fait, j'ai découvert ce site très récement, et aurais aimé avoir cette discuccion au moment des crises, mais que pensez-vous de ce projet? Ou des projets de ce type? Moi ça m'indigne un peu, c'est vrai, je n'est pas vraiment à me soucier pour mon avenir, je suis bon élève, et les études longues ne me font pas peur, de plus je peux avoir pas mal de soutien de ma famille. Cependant, pour moi, ce sont toujours les même qui "trinquent". Pour qu'un système, notament établi sur une période de crise, ne serais-ce que légère, comme on la vie depuis assés longtemps, marche, il doit ètre établi sur des compromis. Ainsi des concessions doivent-ètre fait, mais pas seulement d'un coté, non non non! Chacun doit y mettre de sien, pour pouvoir améliorer notre situation économique et sociale. Mais voila, avec des projets comme ça, celui qui la dans l'os, c'est le petit employé (jeune), sans tp de qualifications, qui peut se faire remplacer facillement. Donc voila, je trouve ça profondément injuste et aimerais avoir votre (vos) avis.

Haut de page | Crédits et copyrights | Mentions légales | Flux RSS