Aller au texte | Aller au menu
Contact | Plan du site |
www.debateco.fr
Espace Presse
Accueil / Diagnostics et propositions / Fiscalité
Ajouter cette page aux favorisImprimer cette pageDiminuer la taille du texteAgrandir la taille du texte

PropositionsChiffres ClésEnjeuxEclairages internationauxEn bref
Niveau et structure des prélèvements obligatoiresLa fiscalité des ménagesLa fiscalité des entreprisesLa fiscalité locale

La fiscalité locale

1. Une fiscalité locale globalement modérée

En comparaison avec ses principaux partenaires, la France affiche une fiscalité locale modérée (ce qui n'est pas surprenant pour un Etat historiquement centralisé). L'indicateur ci-dessous ne prend cependant pas en compte les transferts financiers de l'Etat aux collectivités locales, qui ont fortement augmenté ces dernières années.



2. Une pression qui tend néanmoins à s'accentuer

En tendance, la fiscalité locale augmente sensiblement plus vite que l'indice des prix. L'avènement de l'"âge II de la décentralisation"  initié par le gouvernement Raffarin, explique cette accélération, perceptible depuis 2004, et particulièrement spectaculaire pour les régions.



Réagir
( * Veuillez saisir les caractères visibles )


Les réactions

1. vendredi 02 juin 2006, 11:11 James Arly

L'envolée des impôts de la région est à remettre en perspective avec son poids relatif... Passons : Il n'en reste pas moins vrai que la pression reste au moins du double de l'indice des prix. Ce qui veut dire que nos élus locaux n'ont aucune envie de "ne pas dépenser" pour ne pas avoir envie de "ne pas exister"... Le "prétexte conjoncturel" tient dans des missions de service public déléguées par l'Etat (le désengagement) en oubliant de dire qu'il est nombre de transferts de ressources organisés par la Loi : Conséquence d'une erreur de "choix politique" ? Conjoncturelle ou structurelle ?

Haut de page | Crédits et copyrights | Mentions légales | Flux RSS