Aller au texte | Aller au menu
Contact | Plan du site |
www.debateco.fr
Espace Presse
Accueil / Diagnostics et propositions / Dette publique
Ajouter cette page aux favorisImprimer cette pageDiminuer la taille du texteAgrandir la taille du texte

PropositionsEclairages internationauxEnjeuxChiffres ClésEn bref
Suède Pays-BasCanada

Canada : le cercle vertueux de l'assainissement budgétaire

La politique d'assainissement budgétaire mise en œuvre par le Canada à partir de 1995 a permis au pays de renouer avec une croissance équilibrée.

1995 : la crise

Au milieu des années 1990, le Canada se retrouve confonté à une crise majeure de ses finances publiques. L'accumulation d'exercices budgétaires déficitaires, a fait s'emballer la dette totale de l'Etat :  de l'ordre de 20 Md$ en 1971, elle atteint  plus de 545 Md$ en 1995. Cette année-là, le paiement des seuls  intérêts coûte 42 Md$ aux canadiens, soit plus que le déficit annuel et quelque 26% de l'ensemble du budget fédéral !

Des dépenses publiques passées au crible

Pour redresser ses comptes, l'Etat s'appuie sur un très minutieux examens des dépenses (spending review).  Toutes les missions de l'Etat, ministère par ministère, service par service, et projet par projet sont passés au crible de six critères:  l'intérêt public du programme considéré, son efficacité, sa contribution à l'exercice des missions régaliennes de l'État, la capacité des provinces à l'assumer en lieu et place de l'Etat, la capacité des contribuables à le financer et la disponibilité de services privés alternatifs.

Le retour à l'équilibre budgétaire

Les économies réalisées dans les dépenses sont affectées prioritairement au remboursement de la dette, ce qui permet à L'Etat de retrouver progressivement des marges de manœuvre : le coût de l'intérêt sur la dette, qui avait culminé à 33 cents par dollar de recettes perçues par le gouvernement fédéral en 1995-1996, retombe ainsi à 19 cents en 2001-2002.
Ce retour à l'équilibre budgétaire enclenche une mécanique vertueuse : au cours des années qui suivent, le Canada est de tous les pays du G7 celui dont le PIB progresse le plus rapidement.

Réagir
( * Veuillez saisir les caractères visibles )


Les réactions

2. mercredi 19 juillet 2006, 17:26 edgar

amusant. rien sur les Etats-Unis au chapitre Dette publique. Cela vous conduirait-il à conclure que la dette publique n'est pas partout un problème ?

1. vendredi 15 décembre 2006, 14:52 mercier

la dette de l\'état, comment la réduire..?? dans cet article est cité le Canada , il suffit de demander à M° Levesque comment il a fait..?? mais cela n\'est pas réalisable en France ..!! Réduire les salaires de la fonction publique , les retraites, diminué les revenu et les frais accordés ausx politqiues , sanctionnés les erreurs et les abus, leurs demander de prendre le bus ou le metro, enfin ..quand même nous sommes en france ,..nous n\'avons pas les même valeur, et puis il y a les acquits..et oui tous ce que la gauche a distribué généreusement pendant 20 ans, sans en avoir les moyens , cela s\'appelle une gestion catastrophique et maintenant nous payons...enfin les autres bien entendu, car charité bien ordonnée commence par soi même. pierre

Haut de page | Crédits et copyrights | Mentions légales | Flux RSS