Aller au texte | Aller au menu
Contact | Plan du site |
www.debateco.fr
Espace Presse
Accueil / Diagnostics et propositions / Assurance maladie
Ajouter cette page aux favorisImprimer cette pageDiminuer la taille du texteAgrandir la taille du texte

PropositionsEclairages internationauxEnjeuxChiffres ClésEn bref
Royaume-UniPays-BasAllemagne

Pays-Bas : l'ouverture aux acteurs privés

Le système d’assurance maladie des Pays-Bas correspond, comme celui de l’Allemagne, à un modèle de type "bismarckien". Il repose néanmoins sur une combinaison originale entre les institutions publiques et les acteurs de l’économie de marché.

La responsabilisation des assurés

Comme leurs voisins, les Pays-Bas ont connu un accroissement rapide de leurs dépenses d'assurance maladie. Devant l'ampleur du déficit, le gouvernement néerlandais a choisi de responsabiliser davantage les assurés par :

  • L'augmentation de certaines franchises
  • Le "déremboursement" de certaines prestations telles que la kinésithérapie.

D’autres mesures viennent compléter cette démarche globale de maîtrise des dépenses de santé :

  • La réduction forfaitaire de 8% du budget des hôpitaux
  • L'incitation à la consommation de génériques
  • La mise en place d'un financement par pathologie.

La réforme de la gouvernance du système de santé

Le gouvernement a par ailleurs entrepris une refonte de l'organisation du système de santé afin de le simplifier et d'en accroître l’efficacité. Ainsi, les différents régimes publics jusqu’alors existants (AWBF, ZFW, WTZ…) ont-ils été remplacés par un régime universel unique à statut privé, qui a l’obligation de garantir la solidarité entre les assurés. Si l'Etat conserve la responsabilité de la qualité des soins, de leur accessibilité et de leur coût global, il délègue désormais la gestion des dépenses de santé à des assureurs et à des fournisseurs de soins privés.

Des déséquilibres persistants

La réforme néerlandaise a pu être engagée grâce au consensus politique régnant dans le pays. Ses effets, globalement positifs, n'ont cependant pas résolu tous les problèmes : la démographie des professions de santé est inquiétante ; de plus, la dynamique inflationniste des dépenses de santé n’a été semble t-il qu’endiguée.

Réagir
( * Veuillez saisir les caractères visibles )


Les réactions

1. samedi 03 mai 2008, 16:04 e.riezebos

Attention au nouveau systeme neerlandais de sante. Il a l´air tres original mais il cache une realite inquietante. D´abord l´Etat a obligé les assurances a enregistrer la classe moyenne c´est a dire ceux qui depandaient de la Ziekenfonds et qui représentait donc les deux tiers des gens(étaient dans laZiekenfonds ceux qui gagnaient moins de 31000Euros par an).La collectivité s´occupait de la collectivité sous la direction de lÉtat. Celui-ci s´est débarrassé d´une épine dans le pied en obligeant les assureurs de le faire á sa place.Et ils le font á contre- coeur car cela leur occasionne des pertes énormes(600 millions d´euros en 2006. Donc ils refusent des gens - ex un Francais qui s´ínstalle aux Pays-Bas_(l´Etat laisse a l´assureur le choix d´accepter ou de refuser quelqu´un qui n´est pas de nationalité néerlandaise) - ex on refuse un Hollandais qui revient au pays sous prétexte qu´il est encore provisoirement assuré dans le pays d´oú il vient( en effet on ne va pas arreter l´assurance en cours avant d´avoir souscrit une nouvelle assurance lorsqu´on déménage, dans ce cas-ci vers la Hollande) -ex on refuse quelqu´un sous prétexte qu´il n´était pas encore assuré donc ´´ pauvre´´ en lui faisant payer une amende sur la période oú il nétait pas assuré et qui représente 130%du montant (par mois)de la prime. Donc si vous n´avez pas eu d´assurance néerlandaise pendant 10 mois vous devez 10*130 Euro (car la prime de base est de 100 E par mois) =1300 E pour avoir le droit de souscrire á votre nouvelle assurance, meme si vous dit que vous votre assurance étrangere était encore valable pendant cette période. Deuxiéme arnaque: si vous avez opté pour la couverture de base (de type CMU en France),elle vous coute 100E par mois par personne ,les enfants sont gratuit jusqu´á 18 ans,l´Etat vous finance 47 E par mois si vous gagner moins de 1200E/mois en célibataire ou 2000E/ mois en couple. Ensuite on a donc tout ce quíl faut pour 50E/personne/par mois mais voilá l´assurance se rattrape -en disant au médecin ce qu´il doit prescrire á ´´un pauvre´´. On lui prescrit un paracétamol plutot qu´un médicament adapté et en cas de complication il va avoir une radio mais n´a pas droit au scanner.Le patient a une franchise de 150E/personne/par an á payer.Les médecins n´ont pas le droit de prodiguer des soins á un non-assuré meme síl paie de sa poche et 1 Hollandais sur 10 n´est pas assuré. D´autres sont assurés mais ne paient plus leurs cotisations trop chéres vu le salaire déconnecté des charges quotidiennes et vu que l´Assurance Chomage met 3 mois a se mettre en route mais il faut vraiment insister pour l´obtenir car il parait qu´il y a beaucoup de travail. Des couples ont l´huissier á leurs trousses pour cette histoire d´Assurance maladie qu´on n´arrive pas á payer d´autres se font éjecter de leur maison pour etre vendues aux enchéres par la banque pour une histoire de traite non payée á temps... Oui en effet ,le nouveau systéme d´assurance maladie est trés original. Donc pour avoir réellement ´le droit´etre soigné,on devrait payer une cotisation 150 E/personne/mois. Ce qui correspond pour une famille de 2 adultes ,3 enfants dont 1 qui fait des études á 4800 E/an et si ce couple gagne 12200E ou moins,l´Etat lui rend 1800E. La famille doit donc elle- meme payer 3000E. Pour une famille au SMIC. cést une somme trop importante mais cést une belle économie pour lEtat qui payait tout au départ!

Haut de page | Crédits et copyrights | Mentions légales | Flux RSS